Menu

Rencontres trélazéennes

Rencontres trélazéennes

Le processus d’écriture de la Balade Aux Racines de l’ardoise, en collaboration avec Pascal Lacroix est d’associer le vécu des habitants à notre parcours d’observation. Nous arpentons les pistes des récits trélazéens pour nous guider dans ce paysage de schiste ardoisier. Des premiers entretiens ont eu lieu les 24 et 25 juin au Musée de l’Ardoise de Trélazé et à la Maison de l’Environement d’Angers, que nous remercions de leur soutien et accueil.

Des rencontres qui nous ont beaucoup touchés et en appellent d’autres… Petit aperçu

 

I-Robert HERSANT /Animateur LPO Amateur passionné des oiseaux

Homme aux multiples vies, de racines agricoles à la prévention des addictions en passant par l’informatique, natif de la Commune voisine Saint Barthélémy d’Anjou Robert H. est arrivé il y a 20 ans sur Trélazé et semble y avoir découvert les oiseaux, puis les arbres, et enfin les insectes grâce à son jardin donnant sur les ardoisières. Il nous raconte avec un enthousiasme joyeux et communicatif les chassés-croisés d’oiseaux du ciel de Trélazé où 165 espèces ont été recensées.

Evoquant les dangers de l’urbanisation Robert H. dessine un paysage contrasté en couleurs et en chants, dont la population fluctue selon de nombreux paramètres, sorte de multiculturalité ailée qui fait de Trélazé « une ville qui n’est pas ordinaire ».

 

Il y a des espèces communes présentes toute l’année (Pinsons des arbres…) croisant des oiseaux hivernants (Tarins des aulnes, Bouvreuils pivoine), estivants (Rossignols, Fauvettes, Coucous…) ainsi que de nombreux migrateurs (Gobemouche). Nous apprenons qu’en automne le Canard chipeau se repose à Trélazé, que le Traquet motteux y arrive de Sibérie, qu’on peut parfois observer un Chevalier guignette près des vieux fonds où les Hérons bihoreau séjournent de plus en plus longtemps, et que les Sizerains d’europe du nord raffolent des graines de bouleaux de l’Aubinière.

Vit aussi aux ardoisières le célèbre chasseur de serpents le Circaète Jean-Le-Blanc, et de nombreuses autres espèces ayant toutes en commun d’être passionnantes pour peu que l’on y prête attention. C’est tout un monde qui par contiguïté en fait découvrir d’autres.

Son rêve… voir un jour un Jaseur boréal.

Crédit photo : Robert Hersant

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *