Menu

L’harmonicipale

Hommage, un tantinet burlesque et résolument tendre aux Orchestres municipaux du temps où majorettes et soubassophones vivaient libres et heureux dans les rues et villages de France et d’ailleurs.

Comme les partitions s’envolent les musiciens sont dirigés en direct et en soundpainting dans des créations improvisées mêlant voix et cuivres, ça frotte et c’est ça qu’est beau, presque slave et très sauvage… musicien perfectionniste s’abstenir.